Atelier n°3 « Prise en compte du risque sismique par les projets modifiant le bâti »

La définition d’un projet de restauration durable du village de Breil, doit prendre en compte le risque sismique.

Breil est situé en zone sismique 4, où la violence potentielle des (rares) séismes est la plus élevée en France métropolitaine. Le grand séisme ligure de 1887, et les séismes de la Vésubie de 1618 et 1644, qui ont provoqué des destructions à Breil, en témoignent.
Un groupe de travail dénommé : Atelier n°3 « Prise en compte du risque sismique par les projets modifiant le bâti » est mis en place.
Cet atelier a pour objet, en prévision des travaux et démolitions à venir, de vérifier la prise en compte de la sécurité structurelle des constructions du village, et de la population y vivant, en général, ainsi que le respect des règles relatives à la construction parasismique, et à la vulnérabilité sismique par tous les acteurs impliqués.
Autour des résidents breillois (principaux et secondaires) qui le souhaitent, l’atelier réunira les représentants des autorités et administrations concernées par cette question, ainsi que des experts en ingénierie parasismique : diagnostic-renforcement des constructions en maçonnerie anciennes, traitement des sols, reprise en sous-œuvre des ouvrages, application des règles aux constructions existantes modifiées...
La présente page du site de l’ASPB est dédiée à la diffusion d’informations historiques, techniques et scientifiques collectées sur le sujet.

27 janvier 2022