Visite du patrimoine bâti Breillois

Le village historique

NOUVEAU (Novembre 2021) : HISTORIQUE DETAILLE DU SINISTRE BRANCION TELECHARGEABLE Le village, implanté au moyen-âge dans un méandre rocheux de la Roya, s’est étendu en longueur, entre la rivière et la falaise, au gré du développement de la communauté rurale.

Voir la fiche patrimoine

La chapelle de la Miséricorde

La chapelle de la Miséricorde (pénitents noirs), a été construite avec l’église entre 1660 et 1700. Elles ont été classées ensemble en 1978. Sa riche façade baroque du XVIIIe siècle allie élégance et équilibre.

Voir la fiche patrimoine

La Madone du Mont

Implantée sur un très beau site de l’olivaie breilloise, cette ancienne église paroissiale intègre des absides romanes, des portails gothiques et un clocher baroque autour de ses trois nefs romanes à décors baroques.

Voir la fiche patrimoine

Le Clocher Saint-Jean

Le clocher Saint-Jean, le plus ancien du département, a été édifié à la fin du XIe ou au XIIe siècle. Il faisait partie d’un prieuré bénédictin détruit par les troupes austro-savoyardes, en 1707.

Voir la fiche patrimoine

Le hameau de Piène-Basse

L'ancienne zone douanière de Piène-Basse s’est développée rapidement entre les deux guerres mondiales. La construction de la petite chapelle fut financée par l’évêque de Vintimille en 1935.

Voir la fiche patrimoine

Le hameau de Piène-Haute

Le hameau de Piène-Haute s’est développé sur une étroite arête rocheuse terminée par une forteresse en nid d’aigle. L’agencement de ses constructions colorées souligne ce site remarquable.

Voir la fiche patrimoine

Les hameaux de Libre

Libre est constitué de six petits hameaux essaimés sur un « balcon » naturel faisant face à Piène : Cotté, Aubé, Borgoni, Frugoni, Giastèvé, et Libre à proprement parler où se trouve l’église.

Voir la fiche patrimoine

L’olivaie et les moulins

La culture ancestrale de l’olivier cailletier a profilé le paysage breillois. Des moulins à eau produisaient une huile qui a contribué à enrichir la communauté et permis la construction des actuels monuments.

Voir la fiche patrimoine

Le patrimoine d’altitude

Nombre de familles d’agriculteurs Breillois transhumaient l’été vers les typiques « casouns » d’altitude. Le système de fortifications du massif de l’Authion rappelle des combats dramatiques.

Voir la fiche patrimoine